Intervention d’urgence de l’USAID face aux Inondations en République démocratique du Congo

À la suite des inondations massives récentes, le gouvernement des États-Unis fournit, par l’entremise du Bureau pour l’assistance humanitaire (BHA) de l’USAID, 2 millions $ pour répondre aux besoins les plus urgents des populations touchées dans les provinces du Nord Ubangi et de la Tshopo.

Par le biais d’ACTED, une organisation non gouvernementale, et en étroite collaboration avec les autorités congolaises, ce financement vise à fournir des articles ménagers essentiels et des matériaux pour la construction d’abris à 7000 foyers—environ 44 800 personnes—dans les deux provinces. Ceci inclut, sans que cette liste soit exhaustive, de l’aide alimentaire et de subsistance, ainsi qu’un appui dans le domaine de l’eau et de l’assainissement pour garantir l’accès à l’eau potable. ACTED mobilisera aussi son initiative de recherche, REACH, pour effectuer une analyse de données et établir une cartographie d’impact après catastrophe pour les intervenants gouvernementaux et humanitaires, afin d’améliorer la préparation aux catastrophes en perspective des chocs d’inondation futurs.

Des pluies exceptionnelles ont fait monter le fleuve Congo à environ six mètres au-delà de son niveau le plus haut depuis 1961, donnant lieu à des inondations massives dans 17 des 26 provinces de la République démocratique du Congo (RDC) dès la mi-janvier 2024. Les inondations ont causé la mort d’environ 300 personnes et touché approximativement 430 000 familles—environ deux millions de personnes—selon le gouvernement de la RDC. Les provinces du Nord Ubangi et de la Tshopo font partie des régions les plus impactées, le nombre d’individus touchés s’élevant, respectivement, à 580 000 et 140 000 personnes.

Cet effort témoigne de l’engagement des États-Unis à fournir de l’aide aux communautés les plus vulnérables et les plus difficiles d’accès en RDC.